Poursuivi pour tentative de viol sur mineure, Bonaventure Djossou écope de 7 ans d’emprisonnement ferme

Poursuivi pour tentative de viol sur mineure, Bonaventure Djossou écope de 7 ans d’emprisonnement ferme

Par: Isidore ATINDEYETIN
23-05-2018

Abomey, 23 Mai 2018 (ABP) – La Cour d’Assises d’Abomey a requalifié mardi, le 6ème dossier de viol sur mineure, inscrit au rôle provisoire de sa première session, en tentative de viol, à l’appréciation des faits tels que déclarés par les personnes concernées, à huis-clos, et au regard des pièces justificatives afférentes.

Les faits établis font état de ce que le nommé Bonaventure Djossou, 28 ans au moment des faits et en détention depuis octobre 2014, a tenté au quartier Vèhou, dans la commune de Bohicon, d’abuser sexuellement de la fillette F.H, quand une circonstance extérieure faite des cris et interventions des habitants de la concession l’y ont empêché.

Le résumé des faits renseigne que le dimanche 14 septembre 2014, sous le prétexte de rendre une visite de courtoisie à M. Casimir Dovonou, le sieur Djossou Bonaventure s’est rendu au domicile de ce dernier.

En son absence, il a retrouvé dame Houndaliho Régina, son épouse qui lui fit savoir que son mari n’était pas à la maison.

Profitant d’un moment où il s’est retrouvé seul avec H.F, alors une fillette de six ans environ, Djossou Bonaventure entraina celle-ci derrière la maison et abusa sexuellement d’elle.

Interpellé, Djossou Bonaventure réfuta d’abord les faits  avant de les reconnaître à toutes les étapes de la procédure, a-t-on mentionné dans le résumé des faits.

Le résumé des faits fait également état de ce que le casier judiciaire de l’accusé ne porte mention d’aucune condamnation. L’enquête de moralité lui est favorable et, selon les conclusions de l’expert psychologue, il ne présentait pas au moment des faits des troubles psychologiques et psychiatres pouvant avoir d’incidences sur son comportement 

Rendant sa décision, la cour a déclaré Djossou Bonaventure, célibataire sans enfant lors des faits, coupable de tentative de viol sur mineure. Des faits prévus et punis par les articles 2 et 332 du code pénal, portant répression des violences faites aux femmes, et les articles 249, 51, 826 à 833 du code pénal, condamnant l’accusé à 07 ans de travaux forcés.

A la barre, seule la tutrice de la fillette, dame Houndaliho Régina s’est constituée dans la forme partie civile, contre la volonté d’un de ses frères et son mari.

Le conseil de la partie civile, Me Raphaël Gnanlih, a réclamé la somme de 498 mille à titre de dommages et préjudices causés à la victime H.F.  Une somme revue à 450 mille F CFA, par la cour.

La  cour est constituée de son président, Apollinaire Dassi, les assesseurs Alou Bani Démon et Agassounon Justin. Le ministère public est tenu par Mr Eric Fidématin, l’avocat de l’accusé est Me Maxime Ahouèkè, et Me Robert John Houngbadji a tenu la plume.


Revue de presse

L’insécurité de retour dans les villes et campagnes du Bénin

20-01-2020
Cotonou, 20 Janv. (ABP) - La sécurité des personnes et des biens, la politique et l’éducation ont été au menu des livraisons des canards parus ce lundi et reçus à l’Agence Bénin presse...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions