Lancement à Rabat du projet « Engageons-nous pour plus de femmes en politique au Maroc et au Bénin »

Lancement à Rabat du projet « Engageons-nous pour plus de femmes en politique au Maroc et au Bénin »

26-06-2018

Rabat, 25/06/2018 (MAP) – Le projet intitulé « Engageons-nous pour plus de femmes en politique au Maroc et au Bénin » a été lancé, lundi à Rabat, avec comme objectif de soutenir la démocratie représentative et le pluralisme politique, à travers le renforcement du rôle des femmes au sein des partis politiques.

Coordonné par la Fondation Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS), ce projet étalé sur trois ans (2018-2021) vise, ainsi, à inciter les partis politiques à permettre aux jeunes femmes-membres de jouer un rôle actif et d’avoir une influence accrue et à contribuer à la création d’un environnement culturel et juridique plus favorable et à la mise en place des structures inclusives conduisant à une plus grande implication et influence des femmes dans les décisions des partis politiques au Bénin et au Maroc.

Cofinancé par l’Union européenne, ce projet cible les jeunes femmes membres des partis politiques et femmes intéressées par la politique (830 au Maroc et 300 au Bénin) et les femmes et les hommes occupant des postes de responsabilité au sein des partis politiques (250 au Maroc et 40 au Bénin).

Intervenant à cette occasion, le représentant-résident de la Fondation Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS) au Maroc, Helmut Reifeld a souligné que cette initiative s’assigne pour objectif de renforcer le rôle de la femme dans la vie politique, notamment au sein des partis politiques, en augmentant la représentativité de la gent féminine.

Ce projet accorde une importance particulière à la question d’égalité, un élément clé pour développer la position des femmes dans la sphère politique, a-t-il indiqué, appelant à consolider l’action pour atteindre les objectifs escomptés.

Dans le cadre de ce projet, des réunions, des ateliers, des conférences-débats et des visites d’échanges sont programmés pour renforcer les capacités des femmes en la matière et sensibiliser à l’égalité des sexes et à la nécessité d’autonomiser les jeunes femmes, a-t-il relevé.

De son côté, Claudia Wiedey, ambassadeur, Chef de la délégation de l’UE au Maroc a indiqué que ce projet vise à promouvoir la participation des femmes et leur représentativité et à favoriser leur émancipation politique, en impliquant plus de force, de compétence et de capacités pour devenir un élément actif du changement.

Dans une allocution lue en son nom par Jean-Pierre Sacaze, Chef de section gouvernance, droits de l’Homme, genre et migration, relevant de la délégation, elle a affirmé que le Maroc a enregistré des évolutions notables en matière de représentativité féminine, en adoptant le système de quotas comme mesure positive en vue d’augmenter la participation des femmes à la vie politique, relevant l’augmentation du taux des femmes au sein de la Chambre des représentants.

Elle a, dans ce sens, plaidé pour plus d’engagement pour garantir l’égalité des chances entre femmes et hommes, notant que les expériences du Maroc et du Bénin permettront de faire profiter d’autres pays de bonnes pratiques à expérimenter.


Rabat, 25/06/2018 (MAP) – Le projet intitulé « Engageons-nous pour plus de femmes en politique au Maroc et au Bénin » a été lancé, lundi à Rabat, avec comme objectif de soutenir la démocratie représentative et le pluralisme politique, à travers le renforcement du rôle des femmes au sein des partis politiques.

Coordonné par la Fondation Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS), ce projet étalé sur trois ans (2018-2021) vise, ainsi, à inciter les partis politiques à permettre aux jeunes femmes-membres de jouer un rôle actif et d’avoir une influence accrue et à contribuer à la création d’un environnement culturel et juridique plus favorable et à la mise en place des structures inclusives conduisant à une plus grande implication et influence des femmes dans les décisions des partis politiques au Bénin et au Maroc.

Cofinancé par l’Union européenne, ce projet cible les jeunes femmes membres des partis politiques et femmes intéressées par la politique (830 au Maroc et 300 au Bénin) et les femmes et les hommes occupant des postes de responsabilité au sein des partis politiques (250 au Maroc et 40 au Bénin).

Intervenant à cette occasion, le représentant-résident de la Fondation Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS) au Maroc, Helmut Reifeld a souligné que cette initiative s’assigne pour objectif de renforcer le rôle de la femme dans la vie politique, notamment au sein des partis politiques, en augmentant la représentativité de la gent féminine.

Ce projet accorde une importance particulière à la question d’égalité, un élément clé pour développer la position des femmes dans la sphère politique, a-t-il indiqué, appelant à consolider l’action pour atteindre les objectifs escomptés.

Dans le cadre de ce projet, des réunions, des ateliers, des conférences-débats et des visites d’échanges sont programmés pour renforcer les capacités des femmes en la matière et sensibiliser à l’égalité des sexes et à la nécessité d’autonomiser les jeunes femmes, a-t-il relevé.

De son côté, Claudia Wiedey, ambassadeur, Chef de la délégation de l’UE au Maroc a indiqué que ce projet vise à promouvoir la participation des femmes et leur représentativité et à favoriser leur émancipation politique, en impliquant plus de force, de compétence et de capacités pour devenir un élément actif du changement.

Dans une allocution lue en son nom par Jean-Pierre Sacaze, Chef de section gouvernance, droits de l’Homme, genre et migration, relevant de la délégation, elle a affirmé que le Maroc a enregistré des évolutions notables en matière de représentativité féminine, en adoptant le système de quotas comme mesure positive en vue d’augmenter la participation des femmes à la vie politique, relevant l’augmentation du taux des femmes au sein de la Chambre des représentants.

Elle a, dans ce sens, plaidé pour plus d’engagement pour garantir l’égalité des chances entre femmes et hommes, notant que les expériences du Maroc et du Bénin permettront de faire profiter d’autres pays de bonnes pratiques à expérimenter.


L’affaire Gilbert Honvou et consorts renvoyée au 23 août 2018

14-08-2018

Par: Jean-Marie NAFONHUNDE
Cotonou, 14 août 2018 (ABP)- La Cour d’assises de Cotonou a renvoyé ce lundi au 23...
Revue de presse

Plusieurs informations sont à lire dans les parutions de ce jour Lundi 13 Août 2018, au bénin.

13-08-2018
Cotonou, 13 août 2018 (ABP) – Baccalauréat session 2018, sport, culture et autres sujets d’actualités ont meublé les colonnes des quotidiens parvenus à la rédaction de l’Agence Bénin Presse...
Agro-business
Opinion

Mon plaidoyer pour le retour aux valeurs morales

20-11-2017

Par: Marcel HOUNNOU
Certains comportements en cours dans notre société m'ont inspiré à publier ce message sous la forme d'un coup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions