Le partenariat Chine-Afrique doit intégrer davantage la jeunesse

Le partenariat Chine-Afrique doit intégrer davantage la jeunesse

24-07-2019

Rabat, 23/07/2019 (MAP)- Le partenariat Chine-Afrique doit intégrer davantage la jeunesse, à travers la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes ainsi que le soutien aux éco-systèmes des start-ups sur le continent africain, a indiqué, mardi à Casablanca, le président de la Confédération Générale des entreprises du Maroc (CGEM), Salaheddine Mezouar.

La jeunesse africaine dispose de véritables talents et compétences dans les domaines du numérique et du digital, d’où la nécessité de leur apporter soutien, financement et accompagnement, a affirmé M. Mezouar lors d’une rencontre Chine-Maroc, organisée dans le cadre de la visite d’une délégation d’opérateurs économiques chinois.

Soulignant l’intérêt particulier qu’accorde la CGEM à la Chine, M. Mezouar a précisé que la Commission Asie, créée par la confédération patronale, prouve l’ambition de cette dernière à structurer une démarche et à consacrer une équipe dédiée à cette région du monde.

« Notre conseil d’affaires Maroc-Chine est également appelé à aller plus loin dans la structuration des relations d’affaires entre nos deux secteurs privés » a-t-il fait observer.

M. Mezouar a en outre estimé que les entreprises chinoises vont devoir investir davantage dans le développement humain et dans des activités génératrices de revenus pour les populations du continent, afin que ces dernières puissent mieux saisir l’impact positif de la présence des opérateurs économiques chinois sur le continent africain.

Il a ajouté que la Chine devrait se mobiliser aux côtés des pays africains en vue de relever les défis auxquels le continent est confronté, tout en inscrivant son action dans une dynamique vertueuse en faveur d’une croissance et de richesses partagées pour les populations africaines.

Pour sa part, le président du Conseil chinois pour la promotion de la coopération Sud-Sud, Lyu Xinhua, a indiqué que le positionnement géostratégique du Royaume du Maroc, fait de lui un partenaire de référence pour la Chine, notamment en Afrique de l’Ouest, dans l’espace euro-méditerranéen et dans le monde arabo-musulman.

Après avoir saluer les acquis engrangés en faveur du développement des relations sino-marocaines, M. Xinhua a fait part de sa ferme détermination à œuvrer de concert avec le Maroc en vue de renforcer le partenariat stratégique et nourrir la coopération existante entre les deux communautés d’affaires dans divers secteurs, notamment celui des infrastructures.

« Grâce aux efforts conjugués des deux pays, la coopération si­no-marocaine jouera un rôle exemplaire dans la région et profitera à tout le monde » a-t-il dit.

Le Conseil chinois pour la promotion de la coopération Sud-Sud est une organisation nationale, affiliée au ministère chinois des Affaires étrangères. Il œuvre pour la promotion de la coopération entre la Chine et les pays en développement en termes d’infrastructures, d’investissements, mais également sur les plans culturel et éducationnel. Le Conseil inscrit ses actions dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route ».


Rabat, 23/07/2019 (MAP)- Le partenariat Chine-Afrique doit intégrer davantage la jeunesse, à travers la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes ainsi que le soutien aux éco-systèmes des start-ups sur le continent africain, a indiqué, mardi à Casablanca, le président de la Confédération Générale des entreprises du Maroc (CGEM), Salaheddine Mezouar.

La jeunesse africaine dispose de véritables talents et compétences dans les domaines du numérique et du digital, d’où la nécessité de leur apporter soutien, financement et accompagnement, a affirmé M. Mezouar lors d’une rencontre Chine-Maroc, organisée dans le cadre de la visite d’une délégation d’opérateurs économiques chinois.

Soulignant l’intérêt particulier qu’accorde la CGEM à la Chine, M. Mezouar a précisé que la Commission Asie, créée par la confédération patronale, prouve l’ambition de cette dernière à structurer une démarche et à consacrer une équipe dédiée à cette région du monde.

« Notre conseil d’affaires Maroc-Chine est également appelé à aller plus loin dans la structuration des relations d’affaires entre nos deux secteurs privés » a-t-il fait observer.

M. Mezouar a en outre estimé que les entreprises chinoises vont devoir investir davantage dans le développement humain et dans des activités génératrices de revenus pour les populations du continent, afin que ces dernières puissent mieux saisir l’impact positif de la présence des opérateurs économiques chinois sur le continent africain.

Il a ajouté que la Chine devrait se mobiliser aux côtés des pays africains en vue de relever les défis auxquels le continent est confronté, tout en inscrivant son action dans une dynamique vertueuse en faveur d’une croissance et de richesses partagées pour les populations africaines.

Pour sa part, le président du Conseil chinois pour la promotion de la coopération Sud-Sud, Lyu Xinhua, a indiqué que le positionnement géostratégique du Royaume du Maroc, fait de lui un partenaire de référence pour la Chine, notamment en Afrique de l’Ouest, dans l’espace euro-méditerranéen et dans le monde arabo-musulman.

Après avoir saluer les acquis engrangés en faveur du développement des relations sino-marocaines, M. Xinhua a fait part de sa ferme détermination à œuvrer de concert avec le Maroc en vue de renforcer le partenariat stratégique et nourrir la coopération existante entre les deux communautés d’affaires dans divers secteurs, notamment celui des infrastructures.

« Grâce aux efforts conjugués des deux pays, la coopération si­no-marocaine jouera un rôle exemplaire dans la région et profitera à tout le monde » a-t-il dit.

Le Conseil chinois pour la promotion de la coopération Sud-Sud est une organisation nationale, affiliée au ministère chinois des Affaires étrangères. Il œuvre pour la promotion de la coopération entre la Chine et les pays en développement en termes d’infrastructures, d’investissements, mais également sur les plans culturel et éducationnel. Le Conseil inscrit ses actions dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route ».


Revue de presse

Revue annuelle des Réformes et Politiques de l’Uemoa, le Bénin enregistre un taux de mise en œuvre de 77,28%

11-12-2019
Cotonou, 11 Déc 2019. (ABP) – Plusieurs sujets d’actualités au plan national et international ont l’objet de traitements par les journaux parvenus à la rédaction centrale de l’ABP ce jour.C’est...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions