" J'invite les professionnels des médias à persévérer dans la voie du professionnalisme et de la responsabilité"

" J'invite les professionnels des médias à persévérer dans la voie du professionnalisme et de la responsabilité"


"Ce 2 novembre 2017, le monde entier, à l’initiative de l’Unesco, célèbre la Journée internationale de la fin de l’impunité des crimes commis contre les journalistes. A l’occasion, le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Aurélie I. Adam Soulé Zoumarou, s’est adressé au monde des médias et au public en général. Voici son message.

Mesdames et Messieurs les professionnels des médias,

Aujourd’hui, 2 novembre 2017, le monde entier, à l’initiative de l’UNESCO, célèbre la Journée internationale de la fin de l’impunité des crimes commis contre les journalistes, en mémoire de Ghislaine Dupont et de Claude Verlon, deux journalistes de RFI tués à Kidal au Mali en 2013.

A l’occasion de cette célébration, je voudrais d’abord vous saluer et vous féliciter, professionnels des médias de notre pays, pour le professionnalisme dont vous faites preuve, au quotidien, dans l’exercice de votre métier.

Je voudrais aussi savoir gré à ceux qui facilitent aux journalistes, chasseurs d’images, preneurs de son, blogueurs et tous les autres acteurs de l’information, l’accès aux sources. La conjugaison des efforts des uns et des autres a permis d’éviter à notre pays d’être étiqueté comme un pays où les journalistes sont violentés, torturés, tués ou assassinés dans l’exercice de leur métier.

Selon le rapport 2017 de la directrice générale de l’Unesco sur la sécurité des journalistes dans le monde, l’Afrique détient 11% des journalistes tués dans l’exercice de leur métier ces dix dernières années. Ce même rapport ne donne aucune alerte sur le Bénin, confirmant qu’aucun journaliste au Bénin n’a été torturé, assassiné ou tué dans l’exercice de sa profession. Je voudrais inviter les uns et les autres à renforcer cette conjugaison afin que ces situations dramatiques ne surviennent jamais au Bénin, pays de paix et de libre expression.

A cet effet, le Gouvernement de la République du Bénin, sous le leadership du chef de l’Etat, Son Excellence M. Patrice Talon, maintiendra ses efforts pour préserver et renforcer ces acquis essentiels à la construction démocratique en cours chez nous depuis un quart de siècle.

En tout état de cause, la veille citoyenne du réseau des Ong spécialistes des droits de l’homme est appréciée, autant que celle des syndicats et des médias eux-mêmes. Tout ceci, grâce à l’arsenal juridique et juridictionnel mis en place pour empêcher, ou réprimer le cas échéant, ces crimes. Notre pays peut donc être fier de s’être donné les moyens de lutter efficacement contre toute violation des droits de l’homme. Mais la démocratie autant que la promotion des droits de l’homme sont des quêtes permanentes.

Aussi voudrais-je inviter les professionnels des médias à persévérer dans la voie du professionnalisme et de la responsabilité. A cet effet, je souhaite qu’ils agissent conformément à leur déontologie et qu’ils prennent pour bréviaire les textes régissant leur métier. Il s’agit notamment de la loi organique de la HAAC, du Code de l’Information et de la Communication en République du Bénin et du Code de déontologie de la presse béninoise. Ces documents indiquent la conduite attendue des journalistes, les comportements à éviter, les droits et les obligations des professionnels des médias, ainsi que les crimes et délits à éviter. Je veux rappeler que ces différents textes proscrivent l’incitation au crime, au régionalisme, à la haine, à la xénophobie et à la violence.

Enfin, je saisis cette occasion de la Journée internationale de la fin de l’impunité des crimes contre les journalistes pour exhorter tous les Béninois à continuer d’œuvrer pour le renforcement de notre démocratie et de l’Etat de droit, qui constituent un rempart solide contre toute dérive criminelle et contre toute impunité ?

Vive les médias béninois,

Vive la démocratie et l’Etat de droit,

Vive le Bénin."


ABP

Gangondoui: la vedette d’Azovè fait grise mine

22-11-2017

Par: Cathérine AGBANOU
La galette d’arachide appelée ‘’Gangondoui’’  en milieu adja...
Revue de presse

Les auditions budgétaires des ministres de la défense et du cadre de vie et le payement de redevances de Spacetel défraient la chronique

21-11-2017
Cotonou, 21 Nov. (ABP)– Le passage des ministres de la défense et du cadre de vie devant la commission des finances de l’Assemblée nationale et l'exigence faite à Spacetel de payer  ses redevances sont les principaux...
Agro-business
Opinion

Mon plaidoyer pour le retour aux valeurs morales

20-11-2017

Par: Marcel HOUNNOU
Certains comportements en cours dans notre société m'ont inspiré à publier ce message sous la forme d'un coup de...
tribune des Communes
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions