Témoignages d'un sexagénaire sur le 1er août 1960

Témoignages d'un sexagénaire sur le 1er août 1960


Eustache Zoutchégbé, agent des services de transmission radio à la mairie de Dassa-Zoumé, parle du 1er août 1960 puis fait le bilan à mi-parcours des 57 années d’indépendance de son pays.

Vêtu d’une tenue locale (bomba) et coiffé d’un couvre-chef traditionnel (gôbi), Eustache ZOUTCHEGBE, agent des services de transmission radio à la mairie de Dassa, sexagénaire, visiblement jeune, sourire aux lèvres, accepte de nous replonger dans l’histoire pour vivre le 1er Août 1960, jour de l’indépendance du Dahomey, actuel Bénin.

‘’ J’étais en classe du CE1, le premier août 1960, dans mon village à Logozohè (Commune de Savalou)’’, commence par narrer Eustache Zoutchégbé qui se souvient avoir été alerté en tant qu’écolier par une atmosphère inhabituelle. ‘’ J’ai vu des parents, des personnes âgées de notre village descendre de Cotonou et d’un peu partout et on nous a dit qu’on était indépendants, libérés du colon. Une grande fête de réjouissance a été donc organisée ce jour’’, affirme fièrement cet agent de la mairie de Daasa-Zoumé.

‘’Alors que les personnes âgées se réjouissaient au tour du mangé, des verres de boisson locales comme importées, les jeunes comme lui étaient emballés par les spectacles animés par les chanteurs traditionnels. J’étais fier d’entendre les grondements de Tam-tam. Cette fête était vraiment une grande joie pour tout le monde’’, témoigne-t-il.

Pas forcément besoin d’être mature pour se réjouir de l’indépendance de son pays. L’écolier d’alors était heureux d’apprendre que certains mauvais traitements devraient s’arrêter : ‘’ Mon sentiment, ce jour, c’était une grande joie. Parce que en ce temps, quand on était avec les colons, je voyais comment on tabassait mes parents à cause de petits impôts, des taxes civiques’’. 

Pour Eustache Zoutchégbé, l’indépendance de 1960 devrait permettre au pays de décider de son propre avenir, de s’auto gérer en fonction de ses réalités.

Le Bénin est donc indépendant depuis 57 ans. L’agent des services de transmission radio à la mairie de Dassa-Zoumé, Eustache Zoutchégbé fait un bilan pas trop reluisant.

‘’Sur le plan politique, par exemple, nous sommes indépendants sous réserve parce que ce sont les Blancs qui nous guident’’. Ils s’imposent à nous. S’il faut par exemple choisir un président de la République, tout vient de là-bas. Ce sont eux qui complotent tout. Dieu merci, cette fois-ci, pour la rupture, avec notre intelligence, on n’a pas fait leur choix’’, a-t-il expliqué.

Eustache Zoutchégbé trouve également que le pays souffre financièrement à cause du nombre élevé des postes politiques ce qui justifie le clientélisme.

Le natif de Logozohè pense aussi que la corruption demeure dans les habitudes au Bénin, en dépit des nombreuses luttes contre le fléau qui ne favorise pas le développement réel du pays.

Pour connaitre un véritable essor, Eustache Zoutchégbé conseille "une prise de conscience" de tous les enfants du Bénin afin de mettre un terme à toutes les pratiques qui freinent son développement.


ABP/EG/DKJ

Pèlerinage à la grotte mariale de Dassa: au nom de la foi et du tourisme

21-08-2017

Par: Eric GBEMAVO
Savalou, 21 Août (ABP)- Depuis des années, la grotte mariale Notre Dame d'Arigbo de...
Revue de presse

Le régime de sanctions à la police et la naissance de la coalition "Bénin en route" au menu des quotidiens

21-08-2017
Cotonou, 21 août (ABP)- La clarification apportée par la hiérarchie policière au sujet des sanctions infligées à certains éléments des forces de l’ordre et la mise sur pied de la coalition "Bénin...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
tribune des Communes
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions