Les quotidiens saluent la volonté du gouvernement de lutter contre l’impunité


Cotonou, 11 Août (ABP)- La lutte contre l’impunité, la mauvaise gouvernance au Fonds national de la microfinance et les reformes du système de santé ont été largement abordés par les journaux de ce vendredi.

« Faux procès contre le régime Talon : les errements de l’opposition », placarde à la une du Matinal qui n’est pas allé du dos de la cuillère affirmant qu’il ne se passe de jour où on ne lit des critiques acerbes sur les réseaux sociaux à l’encontre du gouvernement de Patrice Talon. Et ce, malgré les efforts fournis par ce dernier pour offrir un mieux-être aux populations.

Pour ce quotidien, c’est la personne du président Talon qui gêne. Et selon Le Matinal, sa gestion caractérisée par la rigueur et surtout dépourvue de populisme met en déroute une certaine opposition moribonde.

Pour le Matinal, pendant que les caciques de Boni Yayi se défoulent, l’alliance Forces Cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) est pratiquement vidée de ses hommes influents. « Du nord au sud, les farouches défenseurs du changement et de la refondation tournent casaque », renchérit ce quotidien proche du régime Talon.

Se voulant précis, l’auteur de l’article cite nommément, Barthélémy Kassa, André Okounlola, Valère Tchobo et autres comme les laudateurs de la refondation ou du changement qui parlent désormais un autre langage.

Sur le terrain de la gouvernance, le gouvernement ne se fait plus prier pour prendre ses responsabilités, nous fait comprendre le quotidien national d’information La Nation indiquant que la justice aura du travail face aux multiples chantiers de lutte contre la corruption et l’impunité.

En revenant sur les irrégularités constatées dans la gestion du Fonds national de la microfinance au titre de 2013 à 2016, ce canard nous renseigne que le cas du Fonds national de la microfinance n’est pas isolé, depuis avril 2016, précise-t-il, les hommes du nouveau départ dépouillent un nid de mal gouvernance.

En l’espèce, ce qui est à saluer, souligne le quotidien, c’est qu’à la différence d’autres régimes dont les résultats des audits n’ont été publié nul part.

Concernant la gestion du Fonds national de la microfinance, le quotidien "Matin Libre" montre que la mauvaise gouvernance continue et qu’il y a déjà 4 milliards d’impayés en trois mois de gestion du FNM par le nouveau régime.

Le journal indexe sans ambages les ministres Koupaki et Mathys ainsi que la directrice actuelle du Fonds, Madame Atioukpè comme responsables de cette mauvaise gouvernance des ressources de l’Etat.

Face aux problèmes qui minent le monde de la santé, il y a des reformes dans ce secteur au Bénin, la commission technique dirigée par le professeur Martin Chobli, vulgarise son rapport à Parakou, a indiqué dans ses colonnes le Matinal, qui a fait observer que le professeur a présenté la thérapie applicable aux problèmes qui minent le système sanitaire béninois.

Selon le diagnostic fait par cette commission le secteur de la santé souffre d’énormes problèmes. Entre autres, précise-t-il, la mauvaise gestion des ressources matérielles et financières, l’absence de reddition de comptes, une politisation à outrance du secteur, la mauvaise répartition des ressources humaines sur l’étendue du territoire national. 

Selon ce quotidien, le professeur a dressé un tableau sombre du système de santé, notamment, un taux de morbidité et mortalité élevé, 351 décès pour 1000 en ce qui concerne le taux de mortalité maternelle, 70% sur 1000 enfants meurent avant l’âge de 5 ans.

ABP/AE/DKJ

Gangondoui: la vedette d’Azovè fait grise mine

22-11-2017

Par: Cathérine AGBANOU
La galette d’arachide appelée ‘’Gangondoui’’  en milieu adja...
Revue de presse

Les auditions budgétaires des ministres de la défense et du cadre de vie et le payement de redevances de Spacetel défraient la chronique

21-11-2017
Cotonou, 21 Nov. (ABP)– Le passage des ministres de la défense et du cadre de vie devant la commission des finances de l’Assemblée nationale et l'exigence faite à Spacetel de payer  ses redevances sont les principaux...
Agro-business
Opinion

Mon plaidoyer pour le retour aux valeurs morales

20-11-2017

Par: Marcel HOUNNOU
Certains comportements en cours dans notre société m'ont inspiré à publier ce message sous la forme d'un coup de...
tribune des Communes
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions