Affaire fraude douanière, violence et voies de fait : six ans de prison pour Atao Mohamed Hinnouho


Cotonou, 07 Nov. 2018(ABP)- les grandes décisions du conseil des ministres de ce mardi et le dossier Atao Mohamed Hinnouho, ont été abordés dans les colonnes des journaux parvenus à la rédaction de l’ABP ce mercredi.

 Le conseil des ministres du mardi 6 novembre s’est penché sur la mise en œuvre du projet Assurance pour renforcement du capital humain (ARCH) et a décidé de facilités, à offrir à une frange de la population ciblée, pour le compte de la phase pilote dudit projet nous informe le quotidien La Nation et le Matinal. Mesures d’accompagnement pour le projet Arch : des cartes d’identité gratuites aux plus pauvres, titre à sa manchette La Nation.  La mise en œuvre de ce projet dont les quatre composantes, informe le journal, sont l’assurance –maladie, la formation, le crédit et la retraite, nécessite une identification préalable et fiable des populations bénéficiaires.  « Dans ce cadre 350000 personnes éligibles sont ciblées pour bénéficier de la phase pilote dès le 1er janvier 2019 », a indiqué le ministre en charge de la Culture, Oswald Homeky, présentant le compte rendu du Conseil des ministres.

Le quotidien Le Matinal pour sa part précise que ces cartes seront prêtes en Janvier 2019. Production des cartes d’identité biométriques en Janvier : 350000 indigents au démarrage de l’Arch, affiche le canard, précisant que les frais de cette production sont à la charge de l’Etat.

Autres décisions au sortie du conseil des ministres, des établissements privés d’enseignement supérieur suspendus, fermées et autorisées. La Nation, informe que « Les promoteurs d’établissements privés d’enseignement supérieur sont fixés sur leur sort ». Précisant, que chaque établissement devra se conformer à son sort qui découle du compte rendu fait au gouvernement, par la commission des agréments et des autorisations du Conseil consultatif national de l’enseignement supérieur qui a statué sur l’étude des agréments des établissements privés d’enseignement supérieur au cours de sa dernière session.   

La Nation, la Presse du Jour et Matin Libre, publient que le tribunal correctionnel de flagrant délit a rendu son verdict, dans les deux dossiers de fraude douanière, violences et voies de fait pour lesquels le député Mohamed Atao Hinnouho est en détention depuis mai 2018. Il écope de six ans de prison ferme avec trois milliards d’amande, de dommages et d’intérêts.

La Presse du Jour, informe par ailleurs que par rapport à l’examen du budget de l’Etat gestion 2019, les responsables des différents centrales et confédérations syndicales ont étudié et analysé le projet du budget général de l’état, exercice 2019. Après avoir apprécié les efforts du gouvernement, ils ont exprimé de sérieuses préoccupations à travers une conclusion faite de questionnement et des revendications. Ce sont donc ces préoccupations qu’ils ont présenté aux députés, conclut La Presse du Jour.


ABP/KDD/CG

Les artistes-musiciens de Djougou plaident pour la valorisation de leurs œuvres

12-11-2018

Par: Boni N'yô SINASSON
Djougou, 09 Nov. 2018 (ABP)-Les artistes musiciens de la commune de Djougou, au cours de la campagne...
Revue de presse

Affaire fraude douanière, violence et voies de fait : six ans de prison pour Atao Mohamed Hinnouho

07-11-2018
Cotonou, 07 Nov. 2018(ABP)- les grandes décisions du conseil des ministres de ce mardi et le dossier Atao Mohamed Hinnouho, ont été abordés dans les colonnes des journaux parvenus à la rédaction de l’ABP...
Agro-business
Opinion

Mon plaidoyer pour le retour aux valeurs morales

20-11-2017

Par: Marcel HOUNNOU
Certains comportements en cours dans notre société m'ont inspiré à publier ce message sous la forme d'un coup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions