Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme ce jour, le Bénin y participe


Cotonou, 13 Juin 2019. (ABP) – Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme, journée de la démocratie au Nigéria, programme d’assainissement fluvial de Cotonou, éducation et plusieurs sujets d’actualités aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale ont fait l’objet de traitement par les canards parvenus à la rédaction centrale de l’ABP ce jour.

« Journée  internationale de sensibilisation à l’albinisme : Mettre fin à la  discrimination des albinos », c’est par ce titre à sa manchette du jour que le quotidien de service public La Nation nous apprend que ce 13 juin est la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme, une maladie génétique rare. Selon le journal, entre rejets, stigmatisations et risques d’enlèvement et d’assassinat, les personnes atteintes d’albinisme sont tenus de se frayer un chemin vers le bonheur. Plus loin, La Nation nous informe qu’en Afrique, ces personnes sont facilement reconnaissables à leur peau blanche, entachée de pigments noirs et cheveux roux. « Ces personnes atteintes d’albinisme  communément appelées albinos se retrouvent partout dans le monde et en matière  de prévalence de la maladie, les estimations de l’Organisation mondiale de la  santé (Oms) oscillent entre un cas sur 5 000 et un cas sur 15 000 en  Afrique subsaharienne contre un cas sur 20 000 en Amérique du Nord et en  Europe », précise La Nation qui publie à cet effet, une interview à lui accordée par Dr Franck Olivier Yédomon, dermatologue qui conseille aux patients atteints d’albinisme, de se faire consulter, et de se faire aussi suivre par un dermatologue.

D’une Journée à une Autre, La Nation nous informe de la participation du Bénin à la  Journée de la démocratie au Nigéria qui s’est tenue ce mercredi 12 juin à Abuja, la capitale fédérale de ce pays. A en croire ce journal, la délégation béninoise présente à cette Journée au Nigéria a été conduite par Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération selon qui « le président Talon a voulu montrer  son attachement à la démocratie à travers la participation du Bénin à cette  célébration de la Journée de la démocratie ». Propos que ne partage pas le quotidien Matin Libre qui affiche à la Une de sa parution du jour, « democraty day au Nigéria : Absent,  Talon confirme les prédictions ». Le journal nous apprend que, attendu au Nigéria aux côtés de certains de ses pairs du continent, sur invitation du président Buhari, le chef de l’Etat béninois n’a pas pu être présent à cette Journée ce mercredi 12 juin 2019 et la raison avancée selon Matin  Libre qui cite Banouto (site béninois d’informations), il s’agit d’empêchement de dernière minute dû à ''des préoccupations nationales de l’heure'', l’agenda du chantre de la Rupture/Nouveau départ étant chargé avec une dizaine de réunions et séances de travail à évacuer dans la journée d’hier mercredi 12 juin. C’est ce pourquoi nous signale Matin Libre le président Patrice Talon a dû dépêcher donc son ministre des Affaires étrangères Aurélien Agbénonci pour le représenter à cette grande rencontre. Ce faisant poursuit le journal, le président de la République du Bénin n’a fait que confirmer les prévisions et prédictions de certains internautes et observateurs de la vie politique nationale. Toujours selon Matin Libre qui prend appui sur l’analyse de certains observateurs, « la crise électorale qui a accouché d’une Assemblée mono colore avec à la  clé des pertes en vies humaines, des dégâts matériels énormes et des  interpellations, Patrice Talon n’ira pas à Abuja car, c’est sous sa mandature  que le Bénin, après trente ans presque de démocratie et modèle dans le monde, a  vécu des législatives sans la prise en compte d’aucune liste de  l’opposition ». Et c’est justement par cette situation de crise post-électorale au Bénin que Matin Libre ferme la revue de ce jour et nous informe de l’arrivée à Cotonou depuis hier mercredi 12 juin, d’une délégation composée d’émissaires du président Alassane Dramane Ouattara de la Côte-d’Ivoire qui doivent échanger avec le président Patrice Talon et son prédécesseur Yayi Boni. Et au journal de se demander « quelle chance pour le président Ouattara,  s’il est dans la posture de médiateur ? ». Le temps nous édifiera, conclut le journal.      

ABP/AG/TIE
Revue de presse

La mise en œuvre des recommandations issues du dialogue politique national préoccupe le gouvernement

17-10-2019
Cotonou, 17 Oct. 2019 (ABP)-La politique, le développement, la sécurité et autres sujets d’actualités ont fait la une des quotidiens parvenus à la rédaction de l’ABP ce jeudi.« Mise en œuvre...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions