Rémi Prosper Moretti, le nouveau président de la Haac a pris fonction hier


Cotonou, 24 Juil 2019. (ABP) – Plusieurs sujets d’actualités d’ici et d’ailleurs liés à la vie des Institutions, à la politique, à l’économie, à l’éducation, à la sécurité et aux faits divers ont été abordés dans les colonnes des canards parus ce jour.

C’est le quotidien de service public La Nation qui lance le bal de la revue de ce jour en commençant par la vie des Institutions et nous informe de la passation de charges hier mardi 23 juillet à la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) entre le président sortant Adam Boni Tessi et Rémi Prosper Moretti le président entrant. Selon le journal qui cite le nouveau président de l’Institution chargée de la régulation des médias au Bénin, il faut travailler à une presse libre et professionnelle au service de la Nation, une presse prête à relever le défi de la numérisation. La Nation nous apprend que face aux médias et aux Conseillers hier, Rémi Prosper Moretti s’est engagé à accomplir avec probité la mission dévolue à la Hacc en l’occurrence garantir la liberté et la sécurité de la presse mais aussi veiller à l’accès équitable des partis politiques, des acteurs sociaux et des populations aux médias. Des propos qui ne sont pas tombés dans des oreilles de sourd car pour le quotidien Matin  Libre qui revient dans sa publication du jour sur les propos élogieux tenus par le président Patrice Talon à l’endroit des Conseillers de la Haac 5ème mandature lors de l’installation des nouveaux Conseillers le lundi 22 juillet dernier, la mandature sortante a failli et ces propos du chef de l’Etat continuent d’étonner les professionnels des médias du Bénin. Selon ceux, poursuit Matin  Libre, la Haac 5ème mandature est l’une des pires Haac, sinon la pire qu’ils ont eu à connaître. Le journal signale que la Haac sortante a été défaillante sur de nombreux chantiers tels que la non-livraison des cartes professionnelles aux ayant-droits qui ont pourtant produit des dossier y afférents depuis plus d’un an, la liberté d’expression sur laquelle la Haac 5ème mandature s’est illustrée en prévaricateur, la fermeture de nombre d’organes de presse parfois même sans avertissement aucun et sans que la question ait été débattue en plénière, la brouille des fréquences de radios privées devant laquelle la Haac sortante est restée impuissante… etc. Et que le chef de l’Etat fasse l’éloge de cette mandature sortante, les professionnels des médias sont surpris, précise Matin Libre qui attend certainement de voir la nouvelle mandature à l’œuvre. Le quotidien Le  Matinal, avant de publier la composition du bureau de la Haac 6ème mandature et les responsabilités qui incombent chacun des nouveaux Conseillers élus ou nommés, cite le président Rémi Prosper Moretti qui rassure de ne pas travailler sous ordre.         

Si c’est hier que Rémi Prosper Moretti a pris fonction en tant président de l’une des Institutions de la République, ce n’est pas le cas du côté de l’Assemblée nationale où Louis G. Vlavonnou, président de cette Institution de la République qui a pris fonction depuis peu menace de sévir. C’est le quotidien La  Presse du Jour qui donne l’information et nous apprend que désormais, les absentéistes et les retardataires au poste de travail sont dans le collimateur de la 2ème personnalité de l’Etat. A en croire le journal, le président Vlavonnou l’a fait en des termes clairs au personnel civil et militaire de l’Assemblée nationale le lundi 22 juillet 2019 à la cérémonie des couleurs désormais rentrée dans les habitudes depuis qu’il a pris les rênes de la 8ème législature de l’Institution parlementaire.

La Presse du Jour aborde par ailleurs,  les réformes au plan éducatif et nous informe  des avancées notables dans l’enseignement supérieur. Selon le journal qui publie une interview de Marie Odile Atanasso, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, les réformes engagées depuis 2016 ont eu des impacts visibles à plusieurs niveaux. Le journal poursuit et précise que parlant par exemple du processus d’attribution de bourses, c’est le système de quota aux entités et par ordre de mérite selon la moyenne obtenue au baccalauréat, qui est respecté. Et au journal de signaler toujours selon la ministre Atanasso, que la bourse ne se donne plus au hasard et que le nombre de boursiers a considérablement augmenté.

Le Matinal pour conclure cette revue revient sur la vie des Institutions et nous informe que Tabé Gbian a été réélu président du Conseil économique et social (Ces) 6ème mandature par 27 Conseillers sur 30 pour un nouveau mandat de cinq ans que l’homme entend mettre à profit pour poursuivre les actions entamées lors de la dernière mandature tout en comptant sur le soutien de ses collaborateurs.


ABP/AG/SM
Revue de presse

Le président Talon donne des instructions pour l’ouverture immédiate des cantines scolaires

16-09-2019
Cotonou,  16 Sept. (ABP) – La rentrée scolaire 2019-2020, la sécurité au sein de la Cedeao, la politique, l’économie et plusieurs autres sujets au plan national et international ont été abordés...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions