Déré Lydie M. Chabi Nah, de l’ombre à la lumière

Déré Lydie M. Chabi Nah, de l’ombre à la lumière


Natitingou, 29 Juin 2017 (ABP)- Du haut de ses 39 ans, Déré Lydie Chabi Nah assume avec dévouement et efficience sa fonction de préfet de l’Atacora. Seule femme parmi les douze préfets du Bénin, elle ne semble point ébranlée par son statut et fait courageusement face aux défis liés à la mission qui est celle du représentant du chef de l’Etat dans ce département.

 Lydie Déré Chabi Nah a bouclé le jeudi 29 juin dernier douze mois à la tête du département de l’Atacora. Pour l’ancienne stagiaire de la préfecture de Natitingou, le pari semble gagné au regard des différentes activités menées et des décisions prises au profit des entités décentralisées. Les maires des neuf communes sous tutelle sont vraiment loin de décrier les actes de légalité portant sa signature.

Portée à la tête du département de l’Atacora à la surprise générale, celle qui a été l’assistante de Gervais N’dah Sékou, son prédécesseur, laisse en peu de temps la marque d’une battante ; comme pour attester de la maxime « Aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre des années ». La polémique longtemps alimentée par les plus sceptiques a laissé place à l’étonnement. Nombre de ses détracteurs trouveront vite à travers ses positions et décisions des raisons de lui faire confiance.

De la conduite de l’opération de déguerpissement des espaces publics à Natitingou en passant par la lutte contre l’alcool frelaté, le combat contre les grossesses précoces en milieu scolaire et d’apprentissage, les actes de légalité au profit des collectivités locales et l’assistance-conseil, la gestion de la crise de l’imamat à Natitingou, le suivi et la mise en œuvre des actions du gouvernement à travers une synergie d’actions avec les différentes directions des ministères sous tutelle, les actions de cet administrateur civil forcent l’admiration.

« Moi qui ai connu la fonction, je trouve qu’elle est brave. Elle donne plus qu’on en espérait d’elle. La manière dont elle a conduit l’opération de reprofilage des voies et la libération des installations parasites des espaces publics et des emprises des voies à Natitingou est à saluer », confie son prédécesseur, Gervais N’Dah Sékou, d’un air fier.

Du cœur à l’ouvrage

Visage sans artifices, sourire à fleur de peau, Lydie Déré M. Chabi Nah affiche des atouts physiques qui ne laissent guère indifférent. Mais loin de quêter un regard admiratif ou un quelconque compliment, elle se veut un moteur susceptible d’impulser du dynamisme autour d’elle. Difficile donc de la voir inactive. Si elle n’est pas occupée à traiter les dossiers soigneusement empilés sur son large bureau ou à donner des consignes à ses collaborateurs, le préfet s’en va sonner l’action dans les différents services de la tutelle ou prend son bâton de pèlerin pour des campagnes de sensibilisation au profit de la couche juvénile confrontée aux grossesses précoces, au mariage forcé, à l’addiction à l’alcool, à la déscolarisation ; des actions sociales qui révèlent bien qu'elle est sensible à tout ce qui touche à l’humain.

« Ce qui m’a marqué en elle, c’est la sensibilité de son cœur. J’avais fait d’elle une spécialiste des cas sociaux. Lorsqu’il y avait un cas social, elle le gérait à la perfection. Elle mettait son propre argent pour réussir les missions que je lui confiais. Il y a beaucoup de jeunes surtout des porteurs de handicaps qui connaissent son élan », reconnaît l’ancien préfet des départements de l’Atacora-Donga, Gervais N’dah Sékou. D’où le sentiment qu’il éprouve à son égard : « Je n’étais pas surpris qu’elle soit nommée à la tête du département parce que quand on a un cœur du genre, on ne peut que réussir », avoue-t-il.

Née le 6 novembre 1978 dans une modeste famille à Kérou, elle perd très tôt ses parents. Une situation qui a fait d’elle une battante ; obligée qu’elle était de prendre en main son destin. En effet, après le Certificat d’études primaires (CEP), elle s'est retrouvée à Cotonou, au foyer Sainte Famille de Guinkomey dans les bras de Soeur Marie Bernard Bada qui a contribué à forger en elle ce tempérament de femme leader. Consciente de sa situation et des pesanteurs sociologiques qui relèguent au rang de ménagère la femme, Déré Lydie Chabi Nah transcende les limites de l’ordinaire pour se hisser dans l’élite par ses résultats plus ou moins éloquents. Inscrite au Cours secondaire « Les Cheminots » de Cotonou, elle rafle titres et diplômes.

Un parcours édifiant

Une voie royale s’ouvre ainsi pour elle à la Faculté de Droit et de Sciences politiques (FADESP) de l’Université d’Abomey-Calavi d’où elle sort titulaire d’une maîtrise en droit privé. Dans sa soif et sa quête permanente du savoir et nantie de quelques années d’expériences professionnelles, elle va traîner sa silhouette longiligne à l’École nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) de Ouagadougou au Burkina-Faso et en sort administrateur civil en 2012.

Lydie Déré Chabi Nah a su ainsi semer la graine qui porte aujourd’hui les fruits de son ascension sur le parvis de la réussite professionnelle.  Dans un environnement où les femmes continuent d’être laissées pour compte dans tous les domaines de la vie, la native des 2KP (Kérou-Kouandé-Péhunco) reste un exemple. A tout point de vue, son parcours édifie et la plupart des collégiennes qui assistent à ses séances de sensibilisation en sortent ragaillardies ; dopées par des messages empreints de bon sens et d’enseignements.

Même si elle se montre solidaire et magnanime, le préfet de l’Atacora ne manque pas de faire preuve de rigueur dans l’accomplissement de la mission à elle dévolue. Ceci à travers des principes qui tranchent avec le favoritisme et le laxisme. « Sentiment et rigueur ne font pas bon ménage. Les sentiments nous éloignent de l’essentiel et de l’objectivité. La rigueur dans le respect et le bon sens priment avant tout », souligne-t-elle.

Avec pour credo la synergie d’actions, le professionnalisme au quotidien et l’efficience, elle a une obsession pour la perfection. Ce qui la rend parfois colérique voire hystérique vis-à-vis de ses collaborateurs. C’est d’ailleurs cette force de caractère qui a façonné son parcours.

Toujours à l’écoute de ses collaborateurs, elle avoue qu’elle prête attention à leurs conseils. A preuve, ses décisions sont toujours inspirées par les avis les plus éclairés ; une marque d’ouverture et d’humilité.

Contrairement aux femmes de son âge qui s’attardent sur leur apparence dans la quête effrénée du luxe, celle qui se retrouve aujourd’hui à la tête d’un département d’une superficie de 20 499 km² et 549 417 âmes, affiche de la phobie face à la légèreté et l’insouciance : « Le préfet, elle est très simple et toujours sans maquillage », témoigne avec admiration une de ses collaboratrices du secrétariat administratif.


ABP/IM/JFH

Natitingou, voyage au coeur du monde des lépreux

09-10-2017

Par: Moutarou IDRISSOU
Accueillant près de 50 malades par an, le Centre de traitement anti-lèpre de Natitingou...
Revue de presse

Les exploits diplomatiques du Bénin salués par les quotidiens

12-10-2017
Cotonou, 12 oct. (ABP)- Divers sujets occupent les colonnes des quotidiens parvenus à l’ABP ce jeudi même si certains parmi eux reviennent sur la tournée sous-régionale du président Talon placée par les contenus...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
tribune des Communes
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions